Vous venez d’arriver à Saint-Etienne ou vous êtes stéphanois né et éduqué et oui vous avez eu des diplômes scolaires, le permis, votre certificat de premier secours voire même votre communion ?
Mais est ce que vous pouvez vous dire totalement stéphanois ? Alors si vous avez l’ambition intime de le devenir, voici les 10 choses à faire pour l’être certifié. Wow la 7ème est incroyable.

1. Manger une râpée. 

Désormais tu diras absolument la râpée, et plus la crique ou autres galettes de pommes de terre. Ce plat populaire sera ton plat de prédilection, et lorsque tes cousins parisiens viennent te rentre visite c’est avec ce plat que tu vas les recevoir. Servi avec de la salade et un peu de sarasson.
Où manger/trouver des râpées ? : Au restaurant La râpée (ou autres restaurants stéphanois), Square Massenet certains jours de marché, où tu peux la faire toi-même ici.

 

2. Aller voir un match de Côte Chaude Sportif.

Aller voir les Verts ? C’est bien trop hipster, supporter un club qui appartenait à une enseigne de distribution qui ne fait même pas de réduction sur le nutella (Casino) c’est comme supporter le PSG. Non, le club historique de Sainté c’est Côte Chaude (90 ans !!), dans un des quartiers les plus populaires de la ville. Le club joue en régional 1 et a réussi l’exploit de jouer face au PSG en 16ème de finale de la coupe de France (perdu 0-10) en 1993 devant 35 000 spectateurs (là ou l’ASSE a du mal à dépasser les 30 000). Bon on peut aussi aller voir les Verts, parce qu’ils ont un bon public et les meilleurs supporters.

3. Se mettre bleu au Bul. 

Les années ont passé, beaucoup de boites ont fermé, le Bul lui est resté. On ne choisit jamais vraiment d’aller au Bul, on y va par une force surnaturelle qui doit se trouver dans la verveine qui nous oblige une fois les 3 culs secs enchaînés à aller au Bul. D’ailleurs, il doit sûrement il y avoir un complot entre l’alcool et le Bul. Nous allons enquêter sur tout ça. En attendant c’est ici !

 

4. Aller au château de la Perrotière.

Que ça soit pour faire un chat perché, une thèque, cueillir des babets, établir un plan pour conquérir le monde, vous devez absolument aller au château la Perrotière. Tous les petits stéphanois sont allés au moins une fois à la Perrotière, les voyages scolaires devaient être trop chers pour la Préfecture. Apparemment vous pouvez venir vous y balader le week end. Plus d’infos ici !

 

5. Faire la Terrasse-Solaure à pied. 

La Voie verte ça vous parle ? Non!!! Vous partez de la Terrasse, vous allez jusqu’à Solaure. Toutes les infos sur le circuit ici ou sur l’article de notre chère Latchetch .

 

6. Escalader un crassier. 

Si vous n’êtes pas de Sainté, un crassier c’est une colline de résidu minier, il y en a plusieurs autours de la ville. Les plus mythiques sont ceux du Puit Couriot. Apparemment c’est interdit de le faire, sûrement un truc avec les Illuminatis pour que vous n’ayez pas votre certification. Ensuite vous pourrez le redescendre en snow. Pour le monter, on peut vous conseiller cela.
Attention, ça reste assez périlleux.

 

 

7. Vendre 5 jeux pour 4€ à Fighter.

Normalement, ça devrait être obligatoire, mais le magasin Fighter est désormais fermé. Du coup vous pouvez toujours aller vous faire arnaquer chez Micromania. Désormais, cette activité est facultative, mais pourrait rapidement être remplacée par « faire la SaintéLyon en moins de 4 heures ».

8. Acheter des bonbons à Schmilblic.

Schmilblic c’est le magasin qui commence dans la « rue qui pue » (surnom affectif donné par les stéphanois à la rue José Frappa). Nous sommes d’accord qu’elle ne pue pas énormément, mais il y avait dans le temps un mélange de fromagerie et boucherie très agréable. Pour le reste, c’est simple vous rentrez dans le magasin, vous achetez des bonbons, vous payez, vous ressortez.
High Five !

9. Éteindre les lumières rue George Teissier.

Tiens, je suis sûr que lorsque vous êtes chez vous, que vous voulez éteindre une lumière, vous appuyez sur un interrupteur et paf ! On est d’accord, ça tombe bien, rue George Teissier c’est pareil.
Vous vous êtes toujours demandé à quoi servait ces drôles de ballons allumés multicolores dans cette rue, ils servent à être éteints. L’interrupteur est au début de la rue George Teissier quand on vient de la Grand’rue sur votre droite. C’est super marrant et on devient tout simplement maître de la lumière, prends ça R’hllor !

10. Connaître les paroles de « Rude Boy » de la Dub Inc.

Ah mais quand on dit connaître les paroles, c’est connaître les paroles à la manière stéphanoise hein, pas forcément littéraire.
« Commissaire Rude Boy ina danse sol, reagge musik aïe , nananananananana riton contest now , Aulagne , sonnet turn i now nanana »

 

11. Bonus : Partager cet article.

Hihihihi 🙂

 

CHALLENGE ACCEPTED ?