remue-meninge1On m’avait dit quand je suis arrivée à Sainté : « Tu vas voir, ils sont très forts sur l’associatif ! »

Moi quand j’ai entendu ça, j’ai imaginé que la ville était peuplée de dreadeux en camionnette qui vendaient des fromages de chèvre et des nappes en macramé. Et j’ai aussi pensé à ça :

La flippe, quoi…

Alors qu’en fait, pas du tout.

Saint-Etienne, avec ses 4 000 associations, peut être fière d’avoir une vie associative très riche et un nombre impressionnant d’amicales, de maisons de quartier et de centres sociaux, qui ont poussé dans un terreau historique propice à leur développement.

Le Remue-Méninge – institution stéphanoise créée en 2007 –  fait partie de ces nombreux cafés/bars associatifs qui ont fleuri à Saint-Etienne dans cet esprit de lieu de rencontre et d’éducation populaire, où l’on croise aussi bien un papy et son petit-fils venus écouter une conteuse en sirotant un bon chocolat chaud qu’une une bande de gros geeks venus jouer au Boggle (en klingon pour ceux qui ont les méninges vraiment très remuées).

C’est donc un « café-lecture », où l’on se pose dans un canapé pour lire la presse du jour, une BD, un guide de voyage ou un traité sur les anciennes recettes de bières… On peut également profiter du calme du lieu du temps de midi pour siester ou surfer profitant du WiFi gratuit et en prenant une petite assiette.

remue-meninge2

Les assiettes, justement : le Remue-Méninge propose une assiette unique le midi (tarte salée, soupe ou tartine + salade) au prix de 5 euros, à laquelle on peut ajouter une petite douceur (à 1 euro le cookie ou la part de fondant au chocolat, difficile de résister !). On peut aussi grignoter des tapas salés (3 euros) toute la journée. Frais, fait maison et sympa : le rapport qualité prix est imbattable. Et à ce prix-là, on peut laisser quelques pièces pour le kawa de « Dédé », celui qui viendra boire le café suspendu.

remue-meninge3

C’est aussi et surtout un lieu d’activités, avec un programme très varié. Cours de tango argentin, concerts, projections de documentaires, rencontres et débats, soirées jeux de société… Pour participer à la vie du lieu, une petite cotisation (2 euros) est demandée aux clients pour toute l’année, ce qui permet de proposer de nombreuses activités et d’inciter les clients d’un jour à devenir des habitués. L’implication des bénévoles est également essentielle pour faire vivre le lieu, un peu excentré mais toutefois proche d’un grand axe et des transports en commun (tram Tréfilerie).

Bref, on est loin des nappes en macramé et c’est tant mieux. Le Remue-Méninges mérite vraiment le détour !

avis-allez-y

ambiance-decontractetarifs-pas-cher

 

 

 


Le Remue-Méninges
59, rue Désiré Claude
Site web ici, page Facebook