Comparer Saint-Etienne et Lyon : complètement cliché ? Tendre le bâton pour se faire battre ? Allez, moi je dis que ça peut donner quelques surprises… Voici les 10 choses qu’on a à Saint-Etienne et dont Lyon peut toujours rêver. [Article garanti 0 % foot et 100 % second degré]

1- Une belle place centrale (Place Jean Jaurès, ou Marengo, cf. point 2)… avec des arbres et des terrasses ! Pas un terrain de pétanque géant qu’on voit depuis la station spatiale internationale.

jeanJaures-Bellecourtxt

2- Une ineffable propension à donner 2 noms à chaque endroit. Vous habitez où ? Place Anatole France ? Aaah, place Badouillère… Et vous ? Place Marengo ? Aaah, place Jean Jaurès ! Et vous là bas ? rue du Dr Charcot ? Aaah, Grand’Rue, quoi ! Notez que Jackie Kennedy aurait pu être stéphanoise, puisqu’elle aussi a deux noms… ah non, en fait, elle Onassis… (Pardon)

3- Des vélos sans chaîne, donc qui ne déraillent jamais, et dotés de grands paniers pratiques et pas trop étroits… Merci les Vélivert !

velos_finis

4- Une boutique Manufrance (pas forcément pour y acheter un fusil de chasse ou du matos pour la pêche). Marre des meubles à chaussures suédois de monsieur Tout-le-monde ? Soyez branché, rangez vos Vans dans un clapier.

clapier

5- Un morceau d’agglo au bord de la Loire, à 15 km du centre-ville. En effet, Saint-Victor-sur-Loire fait officiellement partie de Saint-Etienne. Extrait de la réunion des copropriétaires dans les locaux du département : « Bon, les gars, on a le centre de Sainté, c’est cool, et là-bas, y’a un coin sympa avec une plage : on le prend. Par contre tout ce qu’il y a au milieu c’est moche, on vous le laisse… »

6- Des cocktails à 3 euros dans un bar totalement improbable. Attention : ils ont des noms très bite-couille-nichon et il faut assumer d’aller commander sa Pina Colada Pine Collée au bar, mais ils sont succulents. Le Vol de Nuit, the place to be.

vol-de-nuit

7- Des apparts à pas cher : un F4 en duplex dans le centre de Sainté pour le prix d’un F2 à la Croix-Rousse (ou d’une place de parking à Paris). Voilà.

8- Le ski nordique, la rando et l’escalade en pleine nature, le tout à 15mn. Oui, un quart d’heure de départementale, pas 2 heures d’autoroute avec option bouchons et péages !

pilat

9- Des noms de patelins rigolos : Chichivieux, Saint-Hilaire-Cusson-la-Valmitte (contrepèterie or not ?), la Fouillouse, Saint-Régis-du-Coin, Saint-Julien-Molin-Molette, sans oublier… La Tourette et Saint-Etienne le Molard. On vous laisse le soin de trouver les gentilés.

villages

10- Des voyelles purement décoratives. Prenez Le Bessat, charmant village niché au pied du domaine nordique. Doit-on dire le « Beussa » ? Ou le « Baissa » ? Ni l’un ni l’autre. On dit le « B’ssa ». Parce que. Idem pour Saint Chamond, charmant village niché au pied de la bucolique A47. Ne passez pas pour un touriste et affichez votre proverbiale coolitude en prononçant : « Sainschmôôn ». Bonus : ça marche aussi pour certains mots communs. « J’ai pté… ». Un exemple parmi d’autres 🙂

D’autres suggestions ?