Il n’existe pas, à ma connaissance, un seul endroit sur cette planète dépourvu de vedettes, de bonzes, de sommités, de stars du village, de mystérieux, d’intrigants personnages. Je veux parler des inconnus connus, des gens plus ou moins spéciaux que l’on croise tout le temps, à qui on n’adresse jamais la parole mais qui font beaucoup parler dans les chaumières. Tu as au moins un exemple en tête pendant que tu lis ces lignes.

Pourquoi ces illustres inconnus nous fascinent tant ? Parce qu’ils sont BORDER LINE ! Et nous le border line on surkiffe ouech ! On like grave ! Enfin chez les autres, hein, pas trop près, de loin, là bas, plus loin encore…voilà, là. Quand t’as un pote comme ça tu fais déjà moins le mariole et quand c’est la famille tu te fais une raison où tu te prends au jeu et tu deviens encore plus BORDER LINE ! 

Saint-Étienne ne déroge pas à la règle. Et que celui qui a vécu ces 25 dernières années à Sainté, me rétorquant qu’il ne connait pas l’histoire que je m’apprête à vous raconter me jette la première pierre.

Hypnos et Thanatos

Ils sont deux. Et oui, tu l’auras remarqué jeune Poirot imberbe, si l’histoire parlait de jumeaux qui ne sont qu’un, elle se serait très certainement déroulée à Saint-Jean-Bonnefonds au fond de l’hôpital psychiatrique aujourd’hui fermé, ses occupants tous libérés. Je sais de quoi je parle. LIBERTE !

Ils sont deux disais-je donc, semblables en tout point parfois même jusqu’aux vêtements, deux typés amérindiens à la démarche rapide et élastique, grands, élancés, les cheveux longs bruns et le visage sévère. Tout Saint-Étienne ne les voyait que marcher vers on ne sait où, toujours ensemble sans jamais prononcer un traître mot, l’œil perçant parfois même menaçant. De vraies vedettes de tramway.

A l’époque où j’étais à l’école primaire nos deux ténébreux aztèques, au sommet de leur popularité, étaient un de nos sujets de conversation récurant.

Les Jumeaux et l’école primaire

Mary-Kate et Ashley Olsen

Les jumeaux, c’est glam.

Tout le monde y allait de son histoire, tour à tour acteurs pornographiques, violeurs de belles dames, mangeurs de bébés, fantômes ou repris de justice, chacun soutenant mordicus sa version sachant l’appuyer par des faits très concrets.

« J’vous l’dis mon tonton qui est dans la police m’l’a dit ils ont tué dix personnes ! »

« ton tonton il est comme tous les flics, c’est un gros con, moi mon frère les connait bien et ils font partie de la mafia albanaise »

« Alors ton frère déjà, mon frère y dit que c’est une sacrée burne et ça m’étonne même pas vu qu’il raconte que des conneries et que tout le monde sait que les jumeaux ils ont tourné avec Clara Morgane (bande d’asticoteurs compulsifs ! je sais très bien que ça allait être le seul lien sur lequel vous alliez cliquer ! cette conférence vous fera le plus grand bien !) dans un film de cul (t’as encore cliqué hein ! l’ail c’est la vie !) je le sais je l’ai vu! »

« d’abord les films de cul (trop facile…) avant 18 ans c’est impossible de comprendre, c’est ma maman qui me l’a dit donc même si tu l’as vu t’as surement rien capté à l’histoire et c’était pas les jumeaux dedans. Non les jumeaux un jour je les ai vu faire les mêmes signes vers le ciel que ceux que j’ai vus dans un reportage sur les extra-terrestres alors ça veut dire qu’ils sont perdus et qu’ils veulent rentrer chez eux! »

« hey les extra-terrestres c’est pas possible bouffon, y a que sur terre qu’on a inventé l’oxygène et sans ça bah tu peux pas respirer. Et d’abord les jumeaux y sont venus chez moi voir mon papa qui est docteur parce que leur maman leur a coupé la langue pour les punir alors y veulent en racheter une à mon papa pour pouvoir raconter leur histoire à la police ! »

Et puis on se rendait compte que bien la moitié de la récré était déjà passée alors on se foutait joyeusement sur la gueule pour quand même pas perdre tout notre temps.

Et puis les Jumeaux nous on suivis jusqu’au collège où les histoires devenaient plus rationnelles, bien que le coup des acteurs pornos (avoues tu avais un léger petit espoir…) persistait et commençait à avoir même sérieusement la cote.

Les Jumeaux et le collège

HD-bogdanov_0001

Les jumeaux, c’est creepy.

« Non mais cherche pas tu pourras jamais les voir dans un film, ils font du porno illégal (tu recommences…. mais qu’est qu’on va faire de toi ??) tu vois, sinon ils seraient pas dans la rue à sainté y seraient à Paris, c’est avec des putes qu’ils tournent et en Espagne et après t’achètes ça quand tu connais bien tu vois les bonnes personnes quoi celles qui savent… »

« Où alors c’est des maquereaux ? et on les voit tout le temps parce qu’ils inspectent leur territoire t’as vu, pour pas qu’un mec vienne essayer de les choper comme ça tac tac »

« Non mais trop pas quoi ! déjà si c’était ça il ferait ça la nuit parce que personne va au putes la journée, j’ai un pote qui y va souvent c’est que le soir qu’elle sortent y m’a dit ! Non c’est soit des dealers soit des camés et ils marchent pour vendre ou chercher de la came, c’est trop évident vu leur attitude. »

« Ou alors ça à rien à voir y aiment juste bien marcher »

« t’as fumé toi ! quand on aime marcher on fait ça à la campagne déjà et de deux c’est un truc de solitaire la marche, mon père y dit ça à ma connasse de belle-mère quand y parlent rando. Eux ils sont deux ! Donc il marchent obligatoirement pour un truc, l’idéal ça serait de les suivre pour savoir vraiment quoi »

« d’où tu parles de ma mère comme ça c’est ton père le gros bâtard »

« peut être mais au moins on sait qui nique qui ! »

et bien la moitié de la récré était passée alors on se foutait sur la gueule pour laver l’honneur de nos familles respectives, sali par la discussion qui avait dévié sur  toutes nos mamans respectives.

Et vint ensuite le lycée où déjà on aimait à se remémorer les lointains souvenirs d’enfance, nous qui étions déjà si expérimentés et si vieux par rapport à tous ces petits trous du culs du collège qui nous pourrissaient la récré.

Les jumeaux et le lycée

Nicola et Stéphane Sirkis

Les jumeaux, c’est rock’n’roll.

« hey, tu te rappelles des jumeaux ? »

« les acteurs pornos (…incorrigible…) ? ouais »

« ouais eux, même si en fait c’est des mecs de la mafia mais bon. je les ai revus hier, putain ils bougent pas d’un pouce c’est dingue ! »

« j’me souviens quand j’étais gosse ils me faisaient trop flipper, n’empêche ça serait bien délire de les revoir, limite j’aurais envie de leur demander ce qu’ils font pour être fixé quoi. »

« C’est pas bien de parler des autres sans qu’ils soient là, à chaque fois que tu fais ça, saches que quelqu’un le fait également sur toi.

« ta gueule toi, vous croyez qu’ils savent que tout le monde les connait ? »

« Moi je pense qu’ils s’en foutent totalement, j’ai un pote qui en a vu un tout seul une fois donc en fait c’est des mecs normaux. »

« clair ! En fait c’est juste parce qu’il sont jumeaux qu’on disait ça »

« bah en 1ere4 y a des jumelles et bah on parle pas d’elles comme ça. Eux y a un truc pas clair du tout ça se sent. elles, elles sont normales »

« elles sont surtout très bonnes »

« c’est mes sœurs, connard ! »

« Tu sais, je pense savoir pourquoi tu me dis toujours « ta gueule » dès que je l’ouvre. Je pense que tu évacues sur moi tout ce que tu aimerais évacuer sur ton frère qui est plus fort, charismatique et intelligent que toi, ce que tu n’oses pas faire. »

« Y veut se faire évacuer le Freud ? »

« Okay c’est tes sœurs… Mais ça change rien au fait qu’elles sont putain de putain de bonnes ! »

Et, vous avez deviné, la moitié de la récré avait déjà filé, alors on se foutait sur la gueule parce que le point Godwin pendant la scolarité c’est pas le nazisme c’est la mandale dans la gueule.

Personne ne saura jamais qui sont ces jumeaux qui auront fait brasser beaucoup de vent et qui, parait-il font maintenant parler les cours de récréations de Lyon. Ce qui m’amène à penser que seul un extra-terrestre peut accepter de migrer de Saint-Étienne jusqu’à Lyon sans y être contraint sous la torture. Et si au grand jamais tu sais réellement qui sont ces gens, je t’en prie, ne me le dis pas. Laisse moi dans le rêve de les imaginer faire ce que je ne ferai surement jamais ! (HA ! Vous êtes découverts !  vous pensiez tous encore et encore à une scène avec Clara Morgane je le sais ! Bande de petits frétilleurs frénétiques du bassin !)

Nous sommes maintenant adultes mais pas plus raisonnés qu’autrefois.

Les jumeaux et l’école de la bêtise

The-Bee-Gees-011

Les jumeaux, c’est vintage.

« A dire vrai, en fait ces jumeaux c’était surement des mecs reliés au terrorisme qui faisaient des sortes de repérages pour je ne sais quel groupe extrémiste »

« t’es pas taré toi ! et des illuminatis aussi pendant que t’y es. Non c’était rien de plus rien de moins que des immigrés paumés comme on en voit trop souvent »

« Oh purée c’est chaud les gars vous vous entendez ? vous voulez pas laisser les jumeaux et les immigrés un peu tranquilles ? elle est belle la France ! »

« …Gauchiste !

 

…conspirationniste !

 

…Nazi ! »

Le hic c’est que maintenant bah on a plus de récré.