Fana d’architecture, de patrimoine, amateur de béton ou juste curieux ? Pourquoi ne pas profiter de ce week-end Pentecôtier pour faire une sortie culturelle ? Je vous propose de faire une petite visite en dehors de Sainté (mais pas à Lyon non plus, faut pas déconner), à Firminy, pour admirer les constructions signées Le Corbusier.

Bon j’avoue que c’est un peu la honte si vous habitez à moins de 15km et que vous n’en avez jamais entendu parler mais on va faire comme si de rien n’était… il est encore temps de se rattraper !

Le Corbusier et Firminy, quel rapport ?

Le Corbusier aka Le Corbu aka Charles-Edouard Jeanneret-Gris est un architecte et touche à tout (peinture, design, urbanisme…) qui est connu pour avoir théorisé sa vision très particulière de l’architecture moderne. C’est lui qui a inventé des concepts comme les 5 points d’une architecture nouvelle, le modulor, l’unité d’habitation, etc.

Tout a commencé quand le maire de Firminy (une vieille connaissance) l’a appelé au secours en 1955 pour faire le nouveau quartier Firminy-Vert. L’idée était de créer un quartier dynamique et verdoyant, pour balayer l’image noire héritée du passé minier de la ville… Comme Sainté, la ville veut passer du noir au vert.

C’est le dernier projet du Corbusier qui ne verra pas son œuvre entièrement terminée car les commandes sont passées entre 1955 et 1959, et il décédera en 1965. Aujourd’hui ses 4 bâtiments sont classés Monuments Historiques, et la demande pour entrer dans la liste du patrimoine mondial de l’Unesco est en cours. (Pour les amoureux, il est possible de soutenir la candidature Unesco ici.)

Let’s go !

Une fois arrivés au pays des appelous*, bravo ! On sait à quel point quitter Sainté est douloureux, mais c’est juste pour la demi-journée ou journée. Vous pouvez respirer l’air pur de Firminy-vert et vous rendre à la maison de la culture qui est aussi l’office de tourisme (toutes les infos pour s’y rendre sont dans le lien en bas de l’article).

Etape 1 : La maison de la Culture

Un grand bâtiment rectangulaire, au toit courbe et au profil biscornu, la façade rythmée de fenêtres de tailles différentes. On se familiarise avec le style du Corbusier : omniprésence du béton, toujours les mêmes couleurs par petites touches (jaune, vert, bleu, rouge), bas-reliefs sur la façade, beaucoup d’angles, d’ouvertures. Des codes qu’on retrouvera dans les 3 autres constructions.

maisonculturefirminy

Un détail des fenêtres vu de l’intérieur de la maison de la culture

Etape 2 : Le stade olympique

En sortant de la maison de la culture, on passe devant le stade, qui est assez épuré. La tribune se fait discrète et épouse la colline sur laquelle elle repose. Un petit tour de piste pour les plus courageux avant de rejoindre l’église juste derrière ?

stadecorbusierfirminy

Etape 3 : L’église St-Pierre

« Euh elle est bizarre ton église… ». Oui et c’est justement pour ça qu’elle vaut le détour. Elle n’a pas toujours fait l’unanimité puisque sa construction a été longtemps interrompue, pour n’être terminée qu’en 2006, ce qui fait un joli score de 46 ans entre le dessin et la dernière goutte de béton. Conscient de sont avant-gardisme, Le Corbusier avait justement dit : « Vous aurez le plus grand site le Corbusier d’Europe. Ce sera une veine ou une déveine, à vous de choisir », il faut croire que ça n’a pas toujours été facile de choisir…

Mais rentrons dans cette église. On accède à la nef par une passerelle sur le côté, et on se retrouve à l’étage du bâtiment. La première fois qu’on entre ça fait toujours un effet étrange, il n’y a presque pas de mobilier, tout est en béton brut, mais la lumière fait tout le travail (je vous conseille d’y aller quand il y a du soleil, et on m’a dit que le matin c’est le top) … ambiance mystique garantie !

eglisecorbusierfirminy

La fameuse église St-Pierre, symbole de l’oeuvre du Corbusier à Firminy

Idéal pour prier/méditer/réfléchir à la vie, sauf en présence de groupes de touristes. Là ça serait plutôt : « C’est rigolo ça résonne quand on crie ! ». Le Corbu était aussi mélomane et intégrait la musique de différentes façons à ses projets. Ici l’acoustique est très particulière, et il y a parfois des concerts, si vous avez l’occasion de tester…
Pour finir, direction le rez-de-chaussée afin de visiter l’annexe du musée d’art moderne de Saint-Etienne qui propose régulièrement des expos temporaires, et d’en apprendre un peu plus sur Le Corbusier dans une partie qui lui est dédiée.

Etape 4 : L’unité d’habitation

S’il vous reste des forces après tout ça, il faudra marcher un peu et monter quelques marches pour accéder à l’unité d’habitation. C’est l’occasion de visiter le quartier et son urbanisme si atypique. Là les voies piétonnes sont séparées de la route, ce qui est plutôt agréable et permet de s’essouffler incognito sur les marches au milieu des marronniers…

Arrivés en haut, difficile de louper l’unité d’habitation, qui d’ailleurs est une rareté car il n’y en a que 5 dans le monde…Le lieu étant habité, pour en voir plus il faudra prendre rendez-vous ou suivre une visite guidée et accéder à l’appartement témoin, l’école maternelle (qui abrite aujourd’hui la branche patrimoine de l’UJM) et le toit terrasse pour profiter de la vue !

unitehabitationfirminy

On fait quoi pour la fête des voisins cette année ?

Bonus : la piscine

Notre cher Corbusier n’ayant pas vécu assez longtemps, la piscine qu’il avait prévu dans ses plans a été réalisée par un de ses acolytes de l’architecture moderne : André Wogenscky. Le mieux pour tout visiter est d’aller y faire quelques longueurs !

*appelous : petit nom donné aux habitants de Firminy

De nombreuses visites guidées sont organisées le week-end.
Toutes les infos pratiques sont à retrouver sur le site et la page facebook
.

Illustrations Alice Somhusbands