Tout bon Stéphanois qui se respecte sait que sa ville regorge de curiosités architecturales. Parce que oui, vous avez sans doute remarqué qu’il n’y a pas que des vieux immeubles décrépis et des crassiers dans le coin… Anciens, au top du design ou carrément bof, voici une petite sélection personnelle.

Le plus connu : la maison sans escaliers

Situés aux 54 et 56 boulevard Daguerre, les deux bâtiments comportent 36 logements chacun, organisés autour d’un volume central dans lequel circule une longue rampe à faible pente. Pas d’escalier ni d’ascenseur ici ! Le pied pour un déménagement…

Le plus Meh… : la Cité Grüner

Bon, désolée, le cube jaune en haut de l’avenue Denfert Rochereau, je ne suis pas très fan. D’autant que pour moi « Grüner » ça a toujours voulu dire « plus vert » (merci l’allemand LV1). Et c’est assez raccord avec le patrimoine de la ville, pour le coup. Mais pourquoi le jaune ? Et, surtout, pourquoi un cube ? En fait, POURQUOI, tout court ??

Le plus Bruce Wayne style : le Palais Mimard

Le Palais Mimard (ou Immeuble David) est un hôtel particulier construit à la fin du 19ème siècle sur la demande du fabricant de rubans Adrien David. Un atelier y est intégré dans la cour pour son fils, étudiant en peinture (la verrière est toujours là !). Cette maison, qui donne sur le bucolique square de la place Anatole France, a vraiment la grosse classe. A chaque fois que je passe devant, je m’attends à voir une Batmobile sortir du garage… On dirait un peu le repaire de Bruce Wayne, non ?

palais-mimard

Le plus planqué : le bunker de la Grand’Rue

A l’angle de la rue Jacques Barbier et de la Grand’Rue, il y a une pharmacie. Et, au-dessus, un immeuble construit en 1923. Rien de bien passionnant jusque là. Sauf qu’en levant les yeux, on remarque un petit bunker sur le toit ! Le terme technique pour cette chose est une « échauguette ». D’habitude, une tour de guet, c’est mignon, mais là on est tombé sur des archis monomaniaques du béton armé… Préfiguration de Le Corbusier ou hommage à la riante architecture de l’URSS ? Le mystère demeure…

bunker grand'rue

Bonus WTF (mais malheureusement détruit) : le dessin de bite sur le toit du campus Tréfilerie

Un peu plus loin dans la Grand’rue, on arrive au niveau du campus de la fac. L’ensemble de bâtiments n’a rien d’exceptionnel en soi, mais quelques étudiants à l’esprit taquin y ont parfois laissé des traces rigolotes, et on regrette l’oeuvre d’art qui a fait la réputation du toit de l’immeuble principal il y a quelques années !

Vous trouverez la liste complète des monuments historiques de Sainté iciEt vous, quelles sont vous curiosités architecturales préférées ?