Si Paris c’est New-York, Sainté c’est Detroit, nous disait le rappeur stéphanois Kehnzo. Comme sa cousine américaine, Sainté à la lourde image de ville industrielle où le chômage « serait » plus haut qu’ailleurs et la vie donc plus difficile. Les clichés ont la dent dure. Mais, comme les détroitiens (habitants de Detroit), les stéphanois ont su cultiver un attachement et un rapport « je t’aime moi non plus » avec leur ville, qui fait qu’elle est connue et reconnue au delà même des frontières nationales, malgré sa taille modeste. Comme nos amis du Michigan, Saint-Etienne à offert une grande équipe à sa ville et de nombreux artistes de l’underground (de là à comparer Eminem à Muriel Robin et les Pistons aux Verts il n’y a qu’un pas !). Cependant il semblerait que San Esteban ne veuille pas prendre le même chemin que sa triste cousine, en se renouvelant d’année en année, et où l’on va d’une découverte à l’autre en arpentant ses quartiers.

Voici donc une présentation des quartiers où sortir, avec quelques bonnes adresses.ou-sortir-st-etienne

Hyper centre + vieille ville « Si j’te dis que y’ a une vieille ville, mais j’sais pas ou c’que c’est »

De la place du « Pôple » à la place « Jean Jôres » se trouve le poumon de Sainté. Avec ses terrasses et ses rues commerçantes, l’hyper centre est le lieu de vie principal de Saint-Etienne, donc pas forcément le meilleur quartier pour être « au calme ». C’est le quartier de la rue des Martyrs de Vingré, rue incontournable où stéphanoises et stéphanois ont pu échanger les godets, se mettre babets et faire la pampille. Au Bul? On est d’accord qu’on n’a jamais vraiment prévu d’y finir, mais on y finit souvent, et puis la tournée de ce bon vieux Ness, ça aide forcément.

Où sortir dans le coin-là ?

La portion de midi : Nouai Borfa  – 10 Place Jean Jaurès
La petite terrasse : 33 tours Café Crème – 27 Rue Saint-Jean
Dépenser sa féraille : My Size – 12 Rue Léon Nautin, La manufacture – 10 Rue Léon Nautin
Le repas du souare : San Remo 2 – 14 rue de la Résistance 
Où boire un godet : le Barberousse – 27 Rue Léon Nautin
Le bout de la nuuuuit : le Bul – 7 Rue Francis Garnier

Quartier de la Colline des Pères + Tardy « Comme Rome, Saint-Etienne a 7 collines »

Un peu plus calme que sa proche voisine de l’hypercentre, le quartier Colline des Pères est le quartier parfait pour se loger et être proche du centre ville. Façonné par le passé ouvrier de Sainté, il est une mine de petits appartements qui donnent de très belles vues sur le centre ville. Logé entre le quartier des Ursules, Tarentaize et Tardy, ce petit quartier détient des pans entiers de l’histoire stéphanoise : Musée d’Art et d’Industrie, Bourse du Travail, Ecole des Beaux-Arts, croix de la Colline des Pères, mais aussi de l’histoire moderne de la ville : le mur de Saint-Etienne et rue des Gâteaux (frères Maras) d’Ella et Pitr.

Où sortir dans le coin-là ?

La portion du midi : Gust’um – 16 bis rue du Général Leclerc
La petite terrasse : Les 6 Roses – 2 rue du 11 Novembre
Dépenser sa féraille : Des bulles et des hommes – rue du onze novembre
Le repas du souare : l’Escargot d’or – 5 Cours Victor Hugo
Où boire un godet : Brussel Corner – 2 Cours Victor Hugo
Le bout de la nuuuuuuit : La Mine – 2 Cours Jovin Bouchard

Quartier Bellevue + Centre Deux « Moi t’sais je vais à pied jusqu’à C2 ! »

Le deuxième centre que désiraient les politiques stéphanoises n’a jamais vraiment éclos. Le quartier de l’université Jean Monet n’en reste pas moins un quartier attractif grâce à l’expansion de cette dernière. La croissance de la population étudiante sur Saint-Etienne fait que le quartier voit de nombreux bars et restaurants ouvrir d’année en année. La ligne de tram permet une liaison rapide avec l’hyper centre, mais quel stéphanois n’a jamais fait Hôtel de Ville – Centre Deux à pied ? Qu’on se le dise, à l’échelle stéphanoise, le quartier de C2 fait penser à un petit Manhattan, un Manhattan du Forez (prononcé sans le z !!!)

Où sortir dans le coin-là ?

La portion du midi : Mary’s coffee shop – 17 rue Léon Nautin
La petite terrasse : Time well wasted – 66 rue Francis Baulier
Dépenser sa féraille : à C2 !
Le repas du souare : Le Byblos – 24 rue du Onze Novembre
Où boire un godet : Le chantier – 32 rue du Onze Novembre
Le bout de la nuuuuuuit : Le Nautilus – 47 rue Gutenberg

Quartier Carnot + Technopole « Le Troisième Centre »

En plein essor, le quartier de Carnot et la Technopole profiteent de l’expansion autour du stade Geoffroy Guichard, où se retrouve le Zénith de Saint-Etienne, le Fil, la future Comédie de Saint-Etienne et la Cité du Design.
Le quartier de Carnot a un passé un peu sulfureux mais se refait une beauté depuis quelques années. De son côté, la nouvelle Technopole à redonné un dynamisme évident à un quartier charnière de la ville.

Où sortir dans le coin-là ?

La portion du midi : La Platine – 1, rue Javelin Pagnon
La petite terrasse : Café des sports – 1 Place Sadi Carnot (pour la tournée du patron !!)
Dépenser sa féraille : La boutique des verts – 6 Rue Paul et Pierre Guichard
Le repas du souare : le 917 – 15 Rue Camille de Rochetaillée
Où boire un godet : Le chaudron vert – 23 Rue des 3 Glorieuses
Le bout de la nuuuuuit : Un match dans le chaudron mon b’let !

Quartier Jacquard-Crêt de Roc « J’arrive, j’passe juste faire une commission au marché d’Jacquard »

Pas forcément le plus grand marché de Sainté, mais pour sûr l’un des plus mythiques. Car même si la place s’est transformée d’année en année, l’esprit de Jacquard est toujours là, ce fameux esprit stéphanois, multiculturel et ouvrier, à l’ombre du quartier du Clapier et du Puit de Couriot. A son opposé, le Crêt de Roc se présente comme le nouveau quartier des artistes et architectes en tous genres, attiré par cette colline aux rues étroites, aux anciens bistrots d’ouvrier et à son escalier mythique offrant l’une des vues les plus connues de Saint-Etienne.

Où sortir dans le coin-là ?

La portion du midi : Un Chien Dans Un Jeu De Quilles – 11 Rue Praire
La petite terrasse : Café de la Gerbe – 10 place Jacquard
Dépenser sa ferraille : Au marché d’Jacquard !!
Le repas du souare : Grotte Azzura – 34 Rue des Frères Chappe
Où boire un godet : Soggy Bottom – 9 Rue de la Résistance
Le bout de la nuuuuuit : KKO kafé – 18 Rue Marengo

Evidemment, cette sélection est loin d’être exhaustive, mais elle offre un panorama pour découvrir ou redécouvrir Sainté – parfois même les Stéphanois ne se rendent pas compte de la diversité des sorties possible dans leur belle cité.

Allez on parie que l’herbe n’est pas plus verte  ailleurs ?