Voilà une grosse année que CityCrunch est arrivé à Saint-Etienne. On s’en souvient comme si c’était hier. D’ailleurs c’était hier. Une année à écrire des articles sur un peu tout et n’importe quoi, des pizzerias aux légendes urbaines, des studios de cinéma aux skaters, en passant par les musées et les bars à vins. Une année passée à se gaver de burgers, à tenter des expériences plus ou moins incroyables (faire du running le 1er janvier, s’infiltrer dans un repaire de geeks…), interviewer des Stéphanois sympas et trouver un maximum d’activités cool à vous faire partager tout au long de cette année… et surtout, une année avec vous, les taupinettes.

Après cette première saison 2015-2016, on bien besoin de souffler un peu ! Mais avant de partir au Grau-du-Roi avec la caravane, on voulait vous dire quelques mots. Tout d’abord…

♥♥♥ Merciiii !!! ♥♥♥

Ben oui, quand même, ça se fait 🙂

Merci d’être nombreux à lire nos articles et à nous suivre sur les réseaux sociaux, merci pour vos commentaires, qu’ils soient positifs (la plupart du temps) ou pas trop, mais la critique est constructive et nous permettra de nous améliorer et de proposer l’an prochain des trucs encore plus cools. On ne veut pas spoiler, mais on a du lourd dans les cartons pour la rentrée… Bref, MERCI, parce que sans vous les taupinettes, on serait encore le nez dans notre terrier et ça n’a pas trop d’intérêt !

Et sinon, on est qui ?

Vous pensez bien qu’on ne vas pas vous le dire comme ça, hein, ce serait trop facile ! Mais on peut vous donner quelques infos quand même, pour faire taire les folles rumeurs susceptibles de circuler à notre sujet. Même si on est des taupes, on n’est pas tous hyper myopes. C’est juste une partie l’équipe qui porte des culs de bouteilles sur le nez.

✒ Qui se cache derrière Sainté CityCrunch ?

Chez Sainté CC, on est une petite dizaine : des contributeurs les plus motivés et assidus aux auteurs moins prolifiques mais qui gagnent tout de même à être connus. L’équipe est encore jeune et en plein changement. Elle est en tout cas principalement constituée de bénévoles passionnés qui écrivent sur leur temps libre, sans aucune rémunération financière en retour. Enfin si, parfois, des bières.

✒ Comment ça marche ?

Vous voyez les articles s’afficher sur le site et les réseaux sociaux les lundis soirs, mercredis soirs et vendredis matins. On va continuer sur ce rythme à la rentrée. Mais comment ça marche finalement ?

 Test incognito

Pour info, quand on teste une adresse  – bar, resto, etc – on paye de notre poche. On ne déboule pas en mode « Ouais chui de citycrunch, sors ton magnum de champ’ gratos et je vais faire un papier sur ton bar ». Non ! Pas le genre de la maison. D’ailleurs, vous les commerçants et restaurateurs, si vous rencontrez un client qui tient ce genre de propos, surtout n’hésitez pas à l’éparpiller aux quatre coins de Sainté façon puzzle. On est des clients lambdas, comme vous. Et on paye l’addition, comme vous.

Pourquoi ? Parce qu’on veut rester authentiques et être traités comme n’importe quel autre client. Et si l’établissement/le commerce nous plaît, alors on fera un papier dessus. Et s’il ne nous emballe pas plus que ça, alors pas d’article, c’est pas plus compliqué. Attention : cela ne veut pas dire que tout ce qui n’est PAS cité sur notre blog est mauvais, ça veut surtout dire qu’on n’a pas eu le temps de tout tester en une année !

Il nous arrive aussi d’annoncer la couleur quand on veut réaliser une interview, parce que l’interview incognito c’est pas très crédible…  On procède comme cela quand on connaît l’établissement et qu’on a vraiment l’intention de faire un article dessus.

Accréditations presse et invitations

Il nous arrive parfois de demander quelques accréditations pour participer à des festivals en tant que rédacteur de Sainté CityCrunch, en précisant que, si ça nous plaît, on écrira un article sur le site – comme on commence à être un peu connus, on nous ouvre généralement les portes.

De même, on reçoit des invitations pour des événements, des conférences de presse, des avant-premières, des vernissages… c’est vraiment chouette mais on ne peut pas dire oui à tout le monde ! On accepte quand ça va avec notre ligne éditoriale, quand on estime que ça peut être intéressant pour vous, et aussi quand on a le temps d’y aller.

Articles sponsorisés

Il nous arrive parfois d’écrire des articles pour des annonceurs, comme ça on gagne un peu d’argent. Mais ils sont clairement séparés des articles normaux et l’auteur est facilement reconnaissable, c’est Pandi les Bons Tuyaux, notre mascotte pour les sponsors. Nous proposons également des Mardis de la Win (pas plus tard qu’hier par exemple) : il s’agit de jeux-concours avec des places à gagner pour des événements ou des activités. Ces deux types d’articles sont classés dans la rubrique Bons Plans. Comme ça, ils sont faciles à identifier, et on espère être le plus transparents possible.

Et en fait, vous en pensez quoi ?

✒ Maintenant qu’on a bien raconté notre vie, c’est à vous de prendre la parole !

Pour continuer à améliorer le site, on aimerait bien savoir ce que vous pensez et ce que vous attendez de CityCrunch :

☞  Quels sont les articles / les thèmes / les rubriques que vous aimez ? Vos préférés ?

☞  Qu’est ce que vous aimeriez voir davantage sur CityCrunch ?

☞  Est-ce qu’il y a des choses que vous voudriez voir un peu moins, des choses qui vous agacent ou vous indiffèrent ?

☞  Bref, quel est votre avis en général sur le site ?

Merci à tous ceux qui voudront bien donner leur avis et rendez-vous le > 05 septembre < pour la reprise.

vignette